Lyunes le météomagicien fou

Officiellement les météo-magiciens sont interdis par le directoire car ce sont des charlatans manipulateurs et cupides. La plupart des savants et des membres du directoire le pensent sincèrement. Mais pour d’autres la raison de l’interdiction, qu’ils n’oseront pas avouer, est bien différente. Pourtant elle est évidente. Comment un groupe déterminé à prendre le contrôle du pays le plus puissant du monde, et qui envisage la domination de l’esprit de tous les humains, peut tolérer l’existence d’un pouvoir aussi puissant chez de simples citoyens ? Et une personne incarne mieux qu’aucune autre cette peur : Lyunes le météo-magicien fou.

On raconte que c’était le météo-magicien le plus doué de France, en particulier quand il s’agissait de faire pleuvoir. Il semblait avoir une affinité directe avec les nuages qui répondaient à toutes ses sollicitations. C’était aussi un catholique fervent, ce qui est rare chez les grands magiciens. Malheureusement cette foi fut brisée quand son jeune fils mourut brutalement juste avant d’être baptisé. À la pensée qu’il erre éternellement dans les limbes il commença à perdre la raison. Des nuages noirs s’accumulaient sans cesse au dessus de lui partout où il passait, et des éclairs frappaient les arbres autour de sa maison. Terrifiée, sa femme le quitta une suit sans laisser d’adresse. Du moins c’est ce que l’on a supposé vu à quel point Lyunes sembla souffrir sincèrement de ce départ. Mais la vérité est qu’aucun témoin ne l’a plus jamais revue, on dut bien croire Lyunes sur parole. Malgré tout on continuait à louer ses services tant il était réputé et plus efficace que jamais. Jusqu’à un dimanche où il avait souhaité participer à la messe de la commune de Montigné. Personne n’avait osé l’en empêcher même si sa présence était déjà considérée comme de mauvais augure. Alors que le prêtre faisait le prône, une tempête se déclencha au dessus de l’église et un éclair d’une puissance colossale la frappa au point que toutes ses vitres explosèrent et qu’elle s’effondra presque totalement. Beaucoup des fidèles furent gravement blessés, que ce soient par des brûlures ou des chutes de pierre, plusieurs moururent, aucun ne garda toute sa raison. Lyunes s’en sortit sans une égratinure mais sa raison était définitivement partie. Il partit dans les bois et nul ne sait ce qu’il y devint. Parfois un orage se déclenche au dessus de la forêt alors qu’on attendait beau temps toute la journée et tous les habitants se signent. Mais aucun n’ose aller à l’église prier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *