Pirates et corsaires

980_001Les pirates existent depuis toujours mais, comme toutes les périodes de troubles, la révolution est une aubaine pour eux. Déjà parce qu’avec la quasi-dissolution de la flotte royale française les pirates échappent à leur pire ennemi. Mais en plus ils sont le plus souvent sous la protection bienveillante de la redoutable flotte anglaise tant qu’ils n’attaquent pas des vaisseaux anglais. Quant ils ne sont pas tout simplement à la solde de la reine Élisabeth l’insatiable. Enfin, la découverte des Amériques a provoqué un commerce inédit de très grande ampleur dans l’océan atlantique qui est une vraie aubaine pour les pirates et corsaires de tout poil. La richesse des galions espagnols est légendaire, tout comme leur lenteur.

Les corsaires français, basés en Bretagne, ont rarement accepté la tutelle républicaine. Non seulement les principes républicains sont peu conformes aux leurs, mais en plus il est difficile de renoncer à une occasion aussi belle de se mettre à son compte et d’empocher la totalité des bénéfices. Officiellement le directoire fait tout son possible pour les arrêter et les juger. Officieusement la flotte française est dans un état catastrophique et les pirates sont un problème mineur dans l’enfer des guerres civiles de Vendée et de Bretagne. Et il est hors de question de s’en occuper sérieusement tant que la région ne sera pas pacifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *